Le confinement pour les étudiants aux Philippines

Les rues de notre village pendant le confinement (tous les deux ont été prises le 13 avril)

Tout le monde a été confiné à cause du COVID-19. Évidemment, les classes ont prises une pause. Dans le pays, les écoles et les universités ont la liberté de choisir s’ils vont continuer les cours en ligne ou pas. 

En général, les écoles sont restées totalement fermées. Donc, les étudiants du collège au lycée n’ont pas de l’ocassion de continuer leurs leçons. Pour moi, c’est pas mal, car je crois que la majorité des étudiants n’ont pas une bonne connexion d’internet ni des gadgets pour continuer leurs études. De plus, l’année académique se place du juin au mars, normalement. Le confinement a été annoncé le 15 mars et donc, je crois que la majorité des étudiants faisaient leurs dernières exigences pendant ce temps.

Au contraire, quelques universités (comme la mienne) sont au milieu de leur second semestre. J’en connais qui a fait une mass promotion, c’est-à-dire que tous les étudiants reçoivent automatiquement une note de passage ce semestre. Perso, je suis d’accord avec cette décision, car c’est la plus humaine. Ces universités ont pris en compte la santé mentale et le bien-être général de leurs étudiants.

Par contre, il y en a qui ont décidé de continuer le semestre. Malheureusement, je vois aux réseaux sociaux qu’il y a beaucoup d’étudiants qui ont la difficulté de soumettre leurs exigences à cause de plusieurs raisons, comme une mauvaise connexion d’internet, le manque d’argent et de nourriture et bien sûr, les différents effets psychologiques du confinement.

Mais qui peut les blâmer ?

Après tout, la plupart des Philippins n’ont pas l’accès d’une bonne santé et alimentaire. Le gouvernement ne fait pas son travail — jusqu’à maintenant, il n’y a aucun COVID-19 test pour les masses. Surtout, il n’y a pas de bon système afin de donner des aides pour les moins fortunés. Donc, s’il est difficile d’avoir même les besoins fondamentaux de l’homme, comment les étudiants pourraient-ils focaliser aux études ?

Photo by August de Richelieu on Pexels.com

Récemment, le département de l’éducation a annoncé qu’au 24 août, les classes commenceront. Honnêtement, je ne crois pas qu’ils sont et seront prêts pour donner des cours pendant ce temps. Ils peuvent simplement mettre tous les étudiants et les professeurs en danger. Tant qu’il n’y a aucun vaccin, je crois que ce n’est pas possible de rejoindre dans la salle de classe comme nous le faisions auparavant. On n’est pas simplement prêt pour ce type de condition et c’est mieux de l’avouer que mettre les gens en danger !

En revanche, si on continue des cours en ligne, mon coeur va pour les étudiants moins favorisés. J’espère qu’ils reçoivent au moins d’aides pour avoir un accès de ces cours. Mais encore, j’ai peur la triste réalité que certains étudiants ne pouvaient jamais continuer leurs études. 💔

Perso, je donne des cours particuliers pendant 9 annés et je suis confiante que mes étudiants n’auront pas de difficulté financier. Donc, si le système éducatif se met en ligne, on peut gérer. Il y aura des changements de temps en temps et j’avoue que je me sens aussi perdue (comme tout le monde), mais comme j’ai dit, petit à petit, on gérera.

Je dois également suivre des cours à l’université le prochain semestre et même s’il y a des difficultés financier, de toute façon, j’aurai du travail. Si ce ne sera pas assez, je crois que j’ai des meilleures occasions qu’aux autres — je veux dire qu’à part l’enseignement, je peux retourner au centre d’appel ou commence une nouvelle carrière en utilisant la langue française.

Même si j’ai rencontré beaucoup de difficultés, je gère toujours. Et je sais que le ferai toujours. Alors, mes prières vont à ceux qui sont moins favorisés dans la vie. Pendant ces temps difficiles, faisons de notre mieux pour aider dans toute la mesure du possible. 

Puis, un jour, je rêve d’être capable d’aider plusieurs personnes. Après tout, un des meilleurs sentiments du monde est de voir quelqu’un vraiment heureux.

9 thoughts on “Le confinement pour les étudiants aux Philippines

  1. Congrats on your interesting article so ably and professionally written in French. I come from a multilingual country Mauritius. French is an official language. I speak and write both English and French.

    Liked by 2 people

  2. Merci beaucoup, Camille, pour avoir écrit cette poste en française. Moi aussi, je essay d’ameliorer mon français, et vous avez réussi avec un sujet trés important un plus ! Bravo ! Je ne suis pas capable de te corrigir, mais j’apprecie le contenu et le faite de que cet aussi en français.
    “Safe” Bises de San Diego, Californie

    Liked by 2 people

    1. Cool ! Bon courage pour nous, Shira ! Avec assez pratique, je crois qu’on peut parler couramment bientôt. Je te souhate une bonne journée et prends soin de toi !

      Liked by 1 person

  3. Excellent article, Camille. C’est vrai que cette période doit être notamment ardue pour les étudiants moins favorisés et que les mesures mises en place dans certains pays sont loins d’être optimales pour ceux-ci. Espérons tout simplement que les choses amélioreront pour tout le monde très rapidement, surtout avec ll’arrivé d’un vaccin quelconque pour nous aider à redémarrer la société!

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s